Categoriearchief: Mail fr 15

Bovisel pendant la saison de patûrage.

Il est nécessaire, même pendant la saison de patûrage, d’accorder de l’importance à un apport equilibré en vitamines, minéraux et micro-éléments pour le bétail.

BOVP

Sur la page Facebook de Dairy vet Shops, j’ai posté pendant quelques semaines une page explicative quant à l’emploi et à l’utilité de ces éléments: en plus de leur effet positif sur la résistance, ils sont aussi indispensables pour la croissance, la fertilité, la qualité des onglons et la résistance de la peau à la gale et autres ecto-parasites.

BOVD

La qualité de notre gamme de produits BOVISEL est répandue. En période de paturage,nous recommandons le Bovisel Bloc, un sceau à lécher, une manière efficace pour donner le Bovisel en prairie.

BOVB

Nous insistons bien encore que les produits Bovisel ne peuvent être fournis que sur avis d’un vétérinaire.
En tant que veterinaire, on peut également controler le profil métabolique, ceci en mesurant, après 40 jours d’administration, les teneurs sérologiques. La gamme Bovisel donne un résultat optimal avec un coût minimal par animal et par jour.

BOVDBIO

Nous avons des nouveautés dans notre gamme: le Bovisel Resist, et le Bovisel Drybiotic. Nos formules ont été améliorées avec de l’Aromabiotic. Cela donne un boost à l’activité et à la durée de vie des globules blancs vivant hors de la circulation sanguine(importants dans les poumons et la mammelle), et veille à une meilleure conversion alimentaire. Nous conseillons d’utiliser Bovisel Drybiotic chez des vaches ayant un plus gros risque de faire des mammites post partum, ou avec un taux cellulaire trop élevé, et Bovisel Resist pour les problèmes respiratoires.

Les Mycoplasmen

Un danger de plus en plus imminent pour le bétail? Les mycoplasmes sont des organismes très rudimentaires.  Ils n’ont même pas de membrane cellulaire. Et là repose  le danger: l’activité de nos antibiotiques se fait par les membranes cellulaires, d’où ces minuscules micro-organismes sont très  difficiles à traiter.

Les mycoplasmes se retrouvent surtout dans le milieu respiratoire. Mais  depuis plus de 30 ans, on les retouve aussi à l’origine de mammites, surtout aux USA. Nous sommes régulièrement confrontés à ces problèmes de mammites en Belgique. Et comme le traitement est difficile, la prévention est d’autant plus  importante.

Mycoplasma 3

Le mycoplasme est une bacterie spécifique des animaux, mais la transmission est aussi aérogène. En général, plusieurs quartiers sont atteints, avec  des symptômes variés: fièvre intense ou pas, parfois des  écoulements aqueux, parfois presque du lait normal. Mais souvent, on voit un écoulement jaune-brun qui colorie le lait, et on dirait qu’il y a des grains de sable dans ce dernier. Le plus frappant est de voir la production laitière diminuer fortement,  alors que le nombre de cellules, lui, ne change pas beaucoup!

Mycoplasma melk

Dans des lots infectés, on remarque des arthrites, aussi bien chez les vaches que chez les veaux.

Des articulations enflammées, gonflées et chaudes sont fort caractéristiques, et surtout difficiles à traiter.

Prévention:

Veiller à éviter que ce germe très contagieux et d’une forte affinité pour le pis, n’arrive pas dans votre exploitation: acheter dans des fermes exemptes de mycoplasme, contrôler régulièrement le tank à lait, et éliminer les animaux positifs.

Dans un cheptel où on trouve  des vaches positives, (peu de données scientifiques à ce sujet) une certaine immunité s’est installée, ce qui résulte en peu de changements anormaux dans la qualité du lait, pas de quantité élevée de cellules, mais malgré tout, une forte baisse de la productivité.

Mycoplasma melk 2

Surtout ne pas nourrir les veaux avec du lait contaminé. De cette façon,ils sont infectés, et restent un facteur contagieux, en tant que vecteur, pour le troupeau.

 

 

 

 

 

Livestock du Danemark

Livestock du Danemark

Besoin de vaches ou de génisses?c’est investir dans de la qualité de marque!

Danish Holstein

Nous voyageons régulièrement au Danemark. De ce fait, nous avons eu l’occasion de développer un circuit sûr d’éleveurs compétents et sérieux.

Quelle est notre stratégie? nous voyageons ensemble au Danemark et rendons visite aux éleveurs. L’acheteur potentiel peut se faire accompagner de son veterinaire d’exploitation sans problème, s’il le désire. Nous partageons les frais d’essence ,et pour le reste, chacun paie sa part de nourriture, de boissons et son hébergement.

Une fois sur place,on contrôle d’abord les papiers d’identification de chaque animal . Notre organisation s’assure de prévoir une longue durée de vie et une haute production.  Donc, les DAMS et GRANDDAMS doivent avoir eu en moyenne minimun 3 lactations, et de préférence  de plus de 10500 L.

20150608_163110

Après cette première sélection sur base des pédigrés, nous donnons des  points aux animaux. Nous faisons un fouiller rectal et une prise de sang. Nous prenons également un échantillon hors du tank à lait . Ce lait est ensuite analysé par MCC pour détecter des mycoplasmes éventuels. Le sang est envoyé chez DGZ pour le contrôle de neospora , et, pour les plus vieux animaux, pour la détection de paratuberculose. Si tous ces examens s’avèrent être négatifs, les bêtes seront prêtes à être transportées, et livrées en Belgique.

20150608_151514

Pourquoi choisir  du bétail danois? Le Danemark est négatif ,tant pour l’IBR que pour le BVD, et est de 20 ans en avance en génétique . Il y a également un controle très strict à la frontière:le plus petit défaut est détecté et retenu.

Acheter des bêtes avec Dairy Vet Shops est un investissement à long terme,avec de hautes productions.